L’île PARADISIAQUE de Kuanidup, archipel de San Blas

L’archipel de San Blas est composé de plus de 300 îles dont une quarantaine seulement sont habitées. Propriété des kunas, peuple indigène, ceux-ci gèrent eux-même leur patrimoine naturel et culturel. Les étrangers n’ont aucuns droit sur le contrôle des terres et des ressources naturelles de la Comarca. Impossible d’acheter (ni de louer) sa petite île personnelle en somme!

Depuis avril, une route a été construite et nous permet d’atteindre le port de Carti en 1h30 depuis Panama City. Nous sommes en période des pluies et des trombes d’eau nous attendaient pour notre traversée en bateau…

Après 40 minutes de traversée nous arrivons sur l’île Kuanidup. Celle-ci  ne dépassant pas les 5000m², autant dire que l’on y fait le tour en moins de quelques minutes. L’île dispose d’une dizaine de cabanes pour les visiteurs, faites en palmier séché, les pieds dans le sable…

une cabane de Kuanidup

Deux personnes  étaient présentes à notre arrivée, Clodagh et Barry, elle Irlandaise et lui Australien, ils se sont mariés et viennent ici pour leur lune de miel. Ils ne se sont pas trompés, Kuanidup est un havre de beauté et de paix. Chaque jour, le personnel kuna de l’île organise des excursions, et pour ce premier jour nous partons visiter une communauté. Au large, près de Porvenir deux communautés de kunas se partagent le même village, pour totaliser environ 2000 habitants. Ils vivent presque exclusivement de pêche et de leur artisanat qu’est le mola. Quelques uns possèdent des terres qu’ils cultivent la journée, avant de rentrer sur leur île le soir. Le mola est un tissu représentant la faune et la flore des alentours, il est très coloré et brodé à la main. Son origine remonterait au XVIIe siècle, les femmes s’en servaient alors pour se couvrir la poitrine.

Vente de molas

Une rue du village

Après cette visite – qui ne nous a pas trop plu, car trop intrusive- nous rentrons sur l’ile pour faire du snorkeling (plongée avec masque et tuba). Avec notre appareil photo waterproof made in Panama City, nous avons pris quelques photos de nous et des gentils poissons. Parfois la visibilité est proche des vingt mètres.

—–


Nous passons notre première soirée sur l’île tous les 4, bières fraîches à la main, murmure des vagues en fond sonore…
Le deuxième jour nous partons pour la « isla del perro ». Non loin de là une épave de bateau fait le bonheur des plongeurs et des poissons. Nous remettons nos masques et tuba et partons à sa découverte. Ce n’est que le deuxième jour et Cécile est déjà bien bronzée. En notre compagnie Barry et Clodagh mais aussi un autre couple américain Erika et Mike. Erika est en école de médecine et Mike, originaire de San Diego et ancien de la Navy reprend ses études. Une occasion pour nous qui serons en août en Californie de faire le plein de bons plans.

Clodagh, Barry, et une dame kuna (qui se cache...)

Le troisième jour nous partons sur une autre île. Le lieu est encore plus propice  à la plongée, la faune plus diversifiée (raie menta, requins-que nous voyons de loin.. très loin…-). Nous avons fait connaissance avec deux nouveaux  heureux occupants de l’île, Blair et Zac, également américains. Lors de nos excursions, nous sommes à chaque fois accompagnées par deux Kunas qui travaillent sur Kuanidup, qui profitent pour pêcher ce que nous allons manger au dîner…

—–

—–

et ça deviendra des bâtonnets de poisson pané maison

Avec Blair et Zac nous avons appris à cueillir à même le cocotier des noix de coco et les ouvrir. Il suffit d’ une bonne pierre et d’un peu de patience pour pouvoir boire ou manger une bonne noix de coco. Cette activité, simple et savoureuse, est rapidement devenue l’une des favorites de Sandra.

—–

les cocotiers.. vus de loin

Nous avons passé nos dernières journées -plus ensoleillées que les premières- à profiter de la beauté de l’île, des hamacs et de l’eau turquoise. Quitter l’île n’a pas été facile, mais nous nous sommes promis -comme doivent le faire tous ceux qui y sont allés un jour- d’y revenir un jour…

—–

—–

—–

—-

—–

—–

—–

—–

5 heures du matin

Publicités
Cet article, publié dans Panama, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour L’île PARADISIAQUE de Kuanidup, archipel de San Blas

  1. Sarah dit :

    Les photos sont superbes ! Ca donne envie !

  2. Anneso dit :

    MAGNFIK mes filles! C’est troooop le paradis, un peu comme la plage.. mais où est Léo?
    Je vous embrasse fort

    anneso

  3. christine dit :

    Paradisiaque!! vous nous faites rêver!!
    Profitez bien et bon anniversaire ma petite Cécile!!!
    Bisous à toutes les 2 il nous tarde vous revoir!!
    Christine

  4. Babeth dit :

    Superbes vos photos……Nous sommes un peu frustrées de ne pas vivre ce paysage paradisiaque!!!!!!!!!!! Continuez de nous faire rêver nous qui sommes dans nos villes un peu grises ( malgré le soleil heureusement…) à côté de vos paysages lumineux et pleins de couleurs!!!!
    Nous continuons de penser à vous chaque jour. Comme dit Christine, il nous tarde maintenant de vous revoir afin que vous nous racontiez…….!!!!!
    Bisous à vous deux.
    Babeth

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s